Nouvelles

Les soies et la distance

Les soies et la distance

Écrit par Boris Tremblay

Avec la venue des réseaux sociaux, une multitude de produits sont mis en évidence et sont recommandés par les uns ou dénigrés par les autres.  Les soies de distance reviennent régulièrement dans les sujets de discussions.  Dans notre quête de trouver un produit qui pourrait nous faire gagner quelques mètres, nous sommes prêts à investir beaucoup d'argent pour y arriver.  Qu'en est-il vraiment?

Pour débuter, je vais péter votre bulle.  Une soie qui fait des miracles ça n'existe pas.  Pas plus qu'un bâton de hockey qui vous fera réaliser un lancer frappé digne d'un concours d'habileté de la ligue nationale, ou un bâton de golf qui vous ferait frapper comme un pro de la PGA.  Pour lancer loin, il faut s'entraîner.  Ça prend du timing, de la technique et énormément de pratique.  

La mode est aux soies avec des têtes courtes et pesantes.  Il est vrai que ce type de soie peut donner une impression de distance étant donné qu'elles vont charger plus facilement la canne et ainsi pallier à certains défauts techniques.  Cependant une soie avec une tête courte ne permet pas de faire un faux lancer de distance.  Si votre soie a une tête de 35 pieds, votre faux lancer ne peut pas vraiment excéder 35-40 pieds.  Ce qui implique que pour atteindre de grandes distances, vous devrez avoir une très longue section de soie dans vos mains ou dans l'eau.  De plus, lorsque la tête sera partie vers l'avant, il vous sera difficile de contrôler la fin du lancer.  L'énergie que la soie aura au départ ne peut aussi être réinventée.  Une tête de 35 pieds ne peut avoir la même énergie qu'une tête de 60 pieds, c'est une question de poids et de physique.

Les soies de distance sont conçues avec des têtes longues pour pouvoir faire des faux lancers avec une longue section de soie dans les airs.  Elles ont une zone de transition très longue entre la tête et la ligne de course.  Cette particularité est pour pouvoir ajuster les faux lancers selon la qualité de ceux-ci.   Par contre, maîtriser une longue section de soie demande de l'expérience et une excellente technique.  Les soies de compétition ont des têtes de 65-70 pieds.  N'ayez crainte que si les soies de 35-40 pieds de tête lançaient plus loin, les champions les utiliseraient.    

Il est beaucoup mieux de s'entraîner et corriger sa technique qu'essayer de trouver une soie qui fera le travail à notre place.  Les soies à têtes courtes ont leur utilité bien certainement, mais pour lancer de grosses mouches, lancer dans le vent et charger la canne rapidement en eau salée ou sur de petites rivières.  Elles vont aider les pêcheurs moins expérimentés à charger efficacement leur canne et ainsi augmenter leur habilité.   Le pêcheur dont le niveau technique est bon et qui veut gagner de la distance devra assurément passer aux soies "long belly" pour y arriver.  

En terminant, il n'est pas toujours nécessaire en situation de pêche de lancer loin même que souvent c'est plus nuisible.  Cet article se veut une mise au point sur ce qui se véhicule dans le domaine parfois et sur le marketing des compagnies qui annoncent toujours le produit pour nous rendre champion du monde rapidement.  Le lancer à la mouche est un sport en soit, qui de par la complexité de ses mouvements demande beaucoup de pratique.  L'effort à l'entraînement et les heures de pratique dicterons vos résultats plus qu'essayer de trouver un produit miracle qui vous permettra de devenir bon sans effort.

 

 

 



Instagram

(0) Items
Items 0
Sous-total $0.00
Retour en haut