Nouvelles

Le lancer spey à une main

Le lancer spey à une main

Écrit par Boris Tremblay

 

Depuis quelques années, le lancer spey avec une canne à une main prend de plus en plus de place dans les articles, les vidéos, ainsi que les formations de pêche à la mouche. Mais qu'en est-il vraiment ? Est-ce une mode, une tendance ou une technique qui est là pour rester ?

Cette technique prend de plus en plus de place parce qu'elle offre une panoplie de lancers possibles selon les angles de présentation, les vents, les types de soies, les mouches et les obstacles qui créent des embuches à nos lancers traditionnels. C'est un atout important lorsque nous voulons placer la mouche à un endroit précis mais qu'il y a un élément qui gêne cette présentation.

Cela dit, si vous pêchez en embarcation, nul besoin de développer cette technique. Pour pêcher certaines espèces qui requiert l’utilisation de mouches plombées ou de lourdes soies, la tâche est d’autant plus ardue en lancer spey qu'en lancer conventionnel. Mais pour les pêcheurs de rivières, particulièrement ceux qui pêchent en dérive contrôlée, le lancer spey devient un indispensable. Rappelez-vous toutes les mouches cassées sur les roches, celles laissées dans les épinettes et les poissons perdus parce que le bas de ligne à cassé dû à son contact sur les roches en arrière. Combien de fois auriez-vous aimé faire parader la mouche dans un angle précis pour augmenter votre taux de succès ? Malheureusement, cette immense épinette se dressait à l’arrière pour vous empêcher de le faire. Ah oui ! Cela vous dit quelque chose ? Alors, il est grand temps de vous mettre au lancer spey.

Beaucoup de questions se posent sur l'équipement à utiliser. Disons que la majorité des soies et des cannes vous permettent de le faire. Après trente ans à expérimenter tous les produits inimaginables, je confirme que certains de ces derniers sortent du lot. En ce qui a trait aux cannes, plus elles sont longues, meilleurs sont les résultats. Les cannes de 10 pieds deviennent alors un atout important. Surtout avec les nouvelles technologies qui rendent les cannes très légères. Mais attention, légèreté ne veut pas dire puissance ! En lancer spey, la puissance est primordiale, puisqu'il faut propulser une longue section de soie qui est dans l'eau et qui offre une bonne résistance.
De plus les cannes de 10 pieds offrent d'autres avantages incontestables pour la pêche en rivière. Les types de soies pour le spey à une main ont explosés dans les dernières années. Selon le type de poisson et les conditions vous avez le choix. Il y a les types skagit avec des têtes courtes et lourdes qui sont très faciles à lancer, mais qui comportent trop d'inconvénients pour un contrôle précis de la dérive et du lancer de distance. Un autre type de soie, le profil en delta. Celles-ci sont conçues de façon à grossir graduellement jusqu’au milieu de la tête délaissant le poids vers l'avant. Ce type de profil facilite également le lancer spey, mais rend trop ardus les lancers standards (over head) ainsi que le lancer de mouches plus volumineuses. Il y a aussi les soies de type « shooting heads) ». Pour ma part, elles comportent le même problème que les skagit et limitent beaucoup trop les lancers en over head. Les « shooting heads » ou têtes de lancer, sont très irritantes aussi lorsque vient le temps de ramener la soie et que la jonction passe dans les anneaux.

Au Québec, nous utilisons en grande majorité, les lancers spey à la pêche au saumon, à la truite mouchetée et à la ouananiche. Ces espèces se pêchent en général en dérive contrôlée de la soie. Cette particularité demande des amendements fréquents lors de la dérive de la mouche, donc une tête de soie qui est pleine longueur. Idéalement, une soie qui possède une tête la plus longue possible, soit entre 50 à 60 pieds. La section de transition entre la tête et la « running line » doit elle aussi être la plus longue possible. Ceci ne s'applique pas à la pêche en nymphe ou en dérive morte « dead drift ». Dans mon cas le meilleur compromis est la soie de distance, de profil « steelhead taper ». Elle regroupe les éléments mentionnés plus haut et de plus offrent la possibilité de varier aisément entre les lancers « over head » et spey. Ce profil de soie, de part sa longueur et son poids distribué sur plus long, demande plus de pratique et de précision au lancer, mais vous permet une présentation optimale en tout temps.

Les Rio salmo/steelhead, Airflo distance pro, Scientific Anglers expert distance sont de bons exemples de soies qui sont adaptées pour ce type de pêche.  Vous pourrez voir une démonstration au forum spey de Sherbrooke le 12 mai prochain.   

 

 

 



Instagram

(0) Items
Items 0
Sous-total $0.00
Retour en haut