Technique

Un guide complet sur les avançons

Un guide complet sur les avançons

Écrit par Boris Tremblay

Le choix de l'avançon est une partie négligée par plusieurs pêcheurs, mais qui revêt une certaine importance.  En effet, il est important d'agencer l'avançon avec la grosseur de la mouche que vous utilisez.  La longueur de la canne ainsi que la longueur de la tête de votre soie influencent aussi grandement votre choix.

Pêche à la mouche 101 : qu’est-ce qu’un avançon? 

Il faut bien comprendre que l'avançon est le prolongement de la soie.  Il sert à rendre invisible la présentation de la mouche en éloignant cette dernière de la soie tout en gardant le maximum d'énergie lors du lancer.  C'est ce dernier aspect que les pêcheurs oublient le plus souvent.  Un avançon efficace est dégradé en partant de l'extrémité qui s'attache à la soie de plus grande taille, jusqu'à l'extrémité qui attache la mouche de la résistance souhaitée.  Cette dernière partie est normalement de 24 à 30 pouces et est de diamètre régulier. 

Il y a encore certains pêcheurs à la mouche qui montent leurs avançons en sections avec des noeuds de raccordement.  Maintenant les compagnies nous offrent de beaux avançons en un morceau et n'ayant aucun noeud.  Ils sont plus efficaces et moins visibles qu'avec 3 ou 4 gros noeuds de raccord qui font des sillons sur l'eau.  Sans oublier que les noeuds sont des points de faiblesse.

On voit aussi des pêcheurs à la mouche qui utilisent une section de même résistance pour jouer le rôle d'avançons.  Cela ne fonctionne pas très bien.  L'énergie de votre soie s'arrête abruptement ce qui a pour résultat d'empêcher la mouche de poursuivre son vol jusqu'au bout.  Surtout les mouches sèches, lorsqu'il y a du vent, auront tendance à tomber sur l'avançon et même parfois sur la soie. 

Comment créer un avançon performant pour votre prochaine sortie de pêche à la mouche?

Normalement vous devriez utiliser un avançon légèrement plus long que votre canne à pêche à la mouche.  On parle entre 10 et 40 centimètres de plus que la canne.  Selon votre expérience de pêche à la mouche, vous pouvez allonger à votre convenance.  Les soies avec des têtes courtes ont tendance à tourner les mouches de façon musclée.  Nous pouvons atténuer cela en allongeant l'avançon.  À l'inverse lorsque les soies ont des têtes longues il est possible de rapetisser l'avançon pour aider à tourner les mouches.

Et pour ceux qui ont entendu parler de l’utilisation du fluorocarbone…

Pour terminer, quelques mots pour parler de l'utilisation du fluorocarbone qui est souvent dénigré à tort à cause d’une mauvaise utilisation.  Le fluorocarbone doit être utilisé en pointe avec un noeud de jonction et ne devrait pas excéder 30 pouces.  Dépassé cette longueur, il a tendance à friser. C'est aussi un matériel plus fragile à l'abrasion que le nylon.   Donc moins il y en a long et moins il y a de chance de le briser.  Le fluorocarbone est totalement invisible et flotte moins que le monofilament.  Il aide les mouches noyées à rester en dessous du film de l'eau pour une meilleure présentation.  

Ne négligez pas vos avançons, ils vous permettent des présentations réussies et par le fait même plus de captures. Et pour découvrir ce merveilleux produit : rendez-vous ici.



Instagram

(0) Items
Items 0
Sous-total $0.00
Retour en haut